Pour apporter aux participants autant de valeur qu’un événement physique, avec des rencontres tout aussi riches et une expérience tout aussi mémorable, il suffit de proposer les bons outils pour créer un terrain favorable aux interactions. Cela passe notamment par le fait de :

1. Créer des espaces et des moments dédiés au networking et aux échanges
C’est la base de toute interaction : multiplier les espaces et les moments où les participants peuvent échanger entre eux, avec les partenaires, les intervenants, les marques… Pour cela il existe différents formats qu’il est important de varier pour contenter le plus grand nombre : écrit, visio, discussion one to one, discussion de groupe…

2. Permettre les conversations en temps réel et promouvoir l’interactivité
C’est probablement l’élément le plus important pour que les interactions se multiplient lors de l’événement : il faut capter l’attention des participants au moment où ils sont là et leur offrir tous les outils possibles pour échanger avec les autres participants présents au même moment. Pour cela, il est possible d’avoir recours à différents dispositifs lors d’un événement en ligne : Business meetings, networking one to one, speed meeting, workshop, le chat durant les sessions live…

3. Ajouter des éléments de sérendipité et un peu de « gamification »
Pour compenser le manque de rencontres fortuites qui arrivent lors des événements physiques, il faut pouvoir recréer un cadre qui encourage le hasard grâce à une approche ludique (ex : meeting aléatoire avec des gens qui ont les mêmes centres d’intérêt).

4. Guider le parcours des participants
S’il n’est pas guidé d’une session à une autre, un participant peut rapidement se perdre sur un événement en ligne. L’attention lors d’événements digitaux est une ressource volatile. Pour éviter que les participants ne se perdent entre deux sessions et ne décrochent, il existe des moyens de les aiguiller comme par exemple utiliser le chat des sessions pour faire passer des messages aux participants sur la suite du programme, s’appuyer sur une timeline qui se met à jour au fur et à mesure de l’événement, prévoir des CTA pour inviter les participants à accomplir la prochaine action que l’on attend d’eux…

5. Instaurer un rythme, une dynamique et personnaliser son événement
Pour que les participants se sentent concernés, il faut que l’événement soit créé à l’image de la marque organisatrice et non sur un thème classique que l’on pourrait retrouver au sein de la plupart des webinaires. Il faut des éléments différenciants et originaux pour capter et maintenir l’attention des auditeurs. Mais cela passe également par le ton de l’orateur, son débit de parole, sa gestuelle et le rythme des différents temps de l’événement. Afin d’insuffler une bonne dynamique et donner envie aux auditeurs de s’impliquer il faut par exemple : enchaîner les sessions courtes en évitant de trop longues pauses ou prévoir du networking orchestré pendant ces temps.

Abonnez-vous
à la formule intégrale !

Papier + numérique

Le magazine + l’édition digitale sur ordinateur, mobile et tablette