Depuis début août, Lobodis est sociétaire de Windcoop, la première coopérative citoyenne et militante de transport de marchandises à la voile en investissant dans 100 parts sociales.

C’est un petit pas, mais collectivement il est possible d’aller encore plus loin. En effet, l’ambition de Windcoop est d’être la première compagnie maritime composée de milliers de sociétaires, rassemblés pour développer un nouveau modèle de transport de marchandises, décarboné et durable. Windcoop apporte une réponse actuelle et alignée à la vision de Lobodis de l’avenir où la collaboration est centrale.

Quelle est la situation du transport mondial ?

Contrairement à ce que l’on peut imaginer, le transport maritime ne représente qu’une faible part de l’impact environnemental d’une tasse de café. Toutefois, les enjeux restent considérables et ne doivent pas être minimisés : milieu opaque, compagnies maritimes en situation d’oligopole, équipages exploités, émissions de polluants dans l’océan, et problèmes logistiques croissants depuis le Covid.

Le secteur maritime n’échappe pas à la nécessaire transition vers la décarbonation et des solutions doivent être trouvées rapidement. La réglementation dictée par l’Organisation Maritime Internationale se durcit progressivement et va contraindre les armateurs à changer de modèle énergétique.

Jusqu’à présent, la réduction de l’impact environnemental de ce secteur reposait principalement sur deux leviers : la réduction de la vitesse et l’augmentation de la taille des navires (réduction du bilan carbone par unité transportée).

Pour décarboner davantage, il n’y a pas de solution technique simple : l’utilisation du Gaz Naturel Liquéfié ne réduit pas significativement les émissions de gaz à effet de serre, et le stockage d’électricité en batterie ou l’hydrogène n’offrent pas de solution sur les longues distances. C’est pourquoi depuis 2015, de plus en plus de projets de transport à la voile se développent. L’énergie du vent ne permet pas d’assurer 100% de la propulsion des navires mais elle reste le moyen le plus simple et le plus rapide de diviser par trois la consommation d’énergie des cargos.

Comment fonctionne le modèle de Windcoop ?

Financer un bateau est un projet risqué et coûteux. L’objectif de Windcoop est de financer et développer une flotte de bateaux qui appartiendra en majorité à la coopérative. Une fois les bateaux financés, Windcoop opérera comme une compagnie maritime plus classique, en priorisant toutefois le transport de marchandises éthiques et durables.

Quelles sont les prochaines étapes du projet Windcoop ?

Le premier bateau de Windcoop sera affecté à une ligne entre Madagascar et Marseille, notamment pour le transport d’épices équitables et bio d’Arcadie à partir de 2025. Les lignes suivantes seront ensuite transatlantiques, trajets pour lesquels la force éolienne est particulièrement favorable. La majorité des approvisionnements étant en Amérique Latine, Lobodis pourra donc utiliser ces bateaux pour le transport d’une partie de leurs cafés.

Pour Lobodis, la réponse est collective et non individuelle

Financer un bateau est aujourd’hui hors de moyens pour une PME comme Lobodis, et les volumes de cafés ne sont pas suffisants pour remplir un porte-conteneur plusieurs fois par an. Choisir une solution collective permet d’avancer par étape, de répartir les risques à plusieurs, et d’optimiser les coûts de transport afin que les cafés importés par cargo-voilier restent accessibles à tous et ne soient pas réservés à une élite.

Tous ensemble, Hissons les voiles !

Partenaires de Lobodis, entreprises du secteur ou concurrentes, réseaux amis, fidèles consommateurs, sont invités à rejoindre l’équipage aux côtés de Zephyr&Borée, Arcadie,Enercoop, Lobodis et des citoyens déjà impliqués dans le projet. Un projet ambitieux et innovant qui offre la possibilité de devenir acteur de la transition maritime et décisionnaire sur le sujet du transport durable de marchandises.

Pour rejoindre l’aventure :

– sur LITA ou embarquez à bord en contactant windcoop.

Abonnez-vous
à la formule intégrale !

Papier + numérique

Le magazine + l’édition digitale sur ordinateur, mobile et tablette