Cette étude, réalisée auprès des directeurs de communication et RP entre décembre 2021 à février 2022, met en exergue les tendances suivantes :

  • 50% des communicants interrogés se considèrent désormais comme très technophiles…Il y a 5 ans, seuls 21% d’entre eux se déclaraient « geeks »
  • Concernant les budgets alloués à la communication, 22% déclarent un budget en croissance, 17% déplorent une baisse de leurs investissements en 2022
  • Pour plus du tiers des répondants, les investissements « technologiques » seront consacrés aux nouvelles newsrooms digitales (espaces presse ou espaces investisseurs), les « digital asset managers » (outils de gestion de contenus), et les solutions de veille et de mesure de la performance.
  • La quasi-totalité des sites corporate sera renouvelée d’ici fin 2024.
  • Réseaux sociaux : Linkedin est le réseau social le plus utilisé par les directeurs de communication et RP (94%), suivi par twitter (72%)
  • Crédibilité de l’information d’entreprise et transformation digitale sont aujourd’hui les principales opportunités identifiées par les communicants

Culture digitale et rapport à la technologie

  • La moitié des personnes interrogées se considèrent désormais comme des « geeks » technophiles… Les communicants sont curieux d’innovation pour optimiser leur métier au quotidien. C’est une vraie progression comparée à la même étude réalisée il y a 5 ans où 21% seulement des communicants se jugeaient technophiles.
  • 17% sont des pragmatiques qui se jugent plutôt ouverts aux nouvelles technologies quand elles apportent une valeur d’usage et qu’elles ont déjà été éprouvées par leurs confrères plus « innovateurs ».
  • Pour les autres, les nouvelles technologies sont un mal nécessaire voire superflu, la communication devant rester une affaire de contenus et de relationnel comme elle l’a toujours été.
  • Autre sujet d’intérêt de l’étude : comment les dircom jugent la culture digitale de leur équipe. 50% la jugent bonne, même 17% la jugent excellente.
  • Ils ne sont plus que 10% à juger que leur équipe est à la traîne et plutôt réticente aux changements liés au digital.

Les nouveaux enjeux des communicants

  • Parmi les enjeux affectant le quotidien des dircom, on retrouve en tête la RSE et l’ESG (pour les sociétés cotées).
  • 89% d’entre eux les jugent importants ou très importants. Ce n’est pas une surprise mais l’ampleur est massive.
  • On retrouve presque au même niveau d’enjeu l’optimisation de l’organisation de leur équipe. Comment mieux travailler ensemble, comment former les équipes, comment faire plus avec moins et surtout comment utiliser les nouvelles technologies pour améliorer cette organisation.
  • 72% des dircom pensent que le relationnel avec les nouvelles parties prenantes constitue aussi un enjeu majeur. Comment gérer des relations avec de nouveaux publics souvent insaisissables comme les influenceurs sociaux ou de nouveaux activistes, et accessoirement lutter contre les trolls et autres robots amplificateurs de fake news. Ils sont 50% à considérer la désinformation comme un nouveau challenge très important ou important.
  • Le reporting de la performance, ou plutôt la capacité à démontrer la performance de leurs actions rassemble 61% des répondants.

Les budgets et les priorités d’investissement

  • Quand on demande aux communicants comment leur budget va évoluer en 2022, 61% déclarent qu’il va rester inchangé. 17% déplorent une baisse de leurs investissements en 2022. Ils sont néanmoins 22% à annoncer un budget en croissance.
  • Quand on rentre dans le détail de ces budgets en développement, la moitié va croître significativement au-delà de 10%, jusqu’à doubler pour certains répondants. Une forte croissance due en partie à un effet de rattrapage par rapport à des budgets stagnants ou réduits pendant la pandémie. L’autre moitié de ces budgets en croissance va augmenter plus modestement de 5 à 10%.
  • 61% des communicants déclarent allouer une part grandissante à l’investissement dans de nouveaux outils technologiques. On retrouve en priorités trois solutions principales pour plus du tiers des répondants : les nouvelles newsrooms digitales (espaces presse ou espaces investisseurs), les « digital asset managers » (outils de gestion de contenus), et les solutions de veille et de mesure de la performance.
  • 27% des communicants vont investir dans un nouveau site Internet en 2022. Ceci permettant d’anticiper un renouvellement quasi-total des sites actuels des entreprises d’ici fin 2024.
  • Les solutions de conformité, de certification et de sécurité de l’information comme la blockchain sont devenues des priorités d’investissement pour près de 20% des communicants. C’est très significatif pour des technologies inconnues il y a 3 ans.

Réseaux sociaux

Quand on demande aux dircom et responsables RP des entreprises de classer les réseaux sociaux qu’ils utilisent le plus souvent dans leurs missions au quotidien, on retrouve par ordre de priorité, LinkedIn pour 94% d’entre eux, Twitter pour 78%, Facebook et Instagram à hauteur de 44%. A noter, 11% des communicants déclarent utiliser TikTok souvent ou très souvent dans leur métier. C’est à la fois peu et finalement significatif compte tenu de la nouveauté de l’usage de TikTok à des fins business.

Préoccupations et opportunités

Pour finir, quand on suggère aux communicants de s’exprimer librement sur leurs préoccupations du moment on retrouve des sujets comme la baisse de crédibilité de leur communication qui fait écho à celle des médias. Ils déplorent aussi le manque de recul stratégique de leur équipe noyée dans le rush quotidien. Sujet encore plus prégnant pour les équipes relations médias sans cesse sur la brèche.

Côté opportunités, c’est le revers de leurs préoccupations : accélérer la transformation digitale, mieux écouter les parties prenantes, « adopter un discours de confiance », « prendre le train de la transparence », associer les RH et optimiser l’employee advocacy en mobilisant davantage les collaborateurs autour de la communication de leur entreprise.

Abonnez-vous
à la formule intégrale !

Papier + numérique

Le magazine + l’édition digitale sur ordinateur, mobile et tablette